Le Localisme

 

comme mode des relations actuelles de l'être humain
avec les ressources de la Terre

Aperçus d'Expériences de Localisme

 

CONSCIENCE

PRATIQUES

NUTRITION

d'un Contrat naturel environnemental

de techniques d'agriculture de proximité

végétarienne respectant la vie animale

 

l'être humain s'arroge le pouvoir d'être "maître et possesseur de la Nature"
comme Descartes au XVII ème s. en attribuait l'autorité à la conscience humaine 
Ce pouvoir humain totalitaire sur la Nature se trouve au XXI ème s. est conforté
 par les possibiltés de communication, de consommation et de création offertes à l'être humain 
par les Technologies ( les NBIC ), et les facilités d'échanges 
et de progrès matériels infinis que promeuvent les processus de Mondialisation et de Libéralisme 
international du Marché

A l'encontre de cet Universalisme des désirs de l'être humain qui voit ses besoins "naturels et nécessaires"
comme boire, manger, se vêtir, se loger, circuler ... soumis à la maîtrise de ressources matérielles planétaires,
à l'exercice des "NBIC" et à l'utilisation des entreprises mondiales des "GAFA"...
se développe la tendance du Localisme

Ces perspectives localistes se révélent par la prédilection donnée actuellement aux ressources matérielles

offertes par le "terroir" dont l'approvisionnement par des moyens de transport locaux rapides
garantissent la fraîcheur et la saveur, à l'adoption de pratiques de nutrition végétarienne , à l'intention de renoncer
à des moyens de production industrielle intensive en techniques d'agriculture et d'élevage d'animaux

Le Localisme prône le respect des ressources environnementales

considérant qu'il existe un "Contrat naturel " associant l'être jumain au respect de l'intégrité de la Terre mère
et de la vie des "Frères animaux"....

 

RETOUR

commentaires des animaux anthroposophes