fleche_g.gif (1162 octets)

La Saint-Nicolas en Bulgarie

Saint- Nicolas est le protecteur des pêcheurs et des banquiers, d'après le calendrier orthodoxe.
C'est le Sauveur, puisque "ychtio" en grec signifie Dieu.
Aussi , la coutume l'exige, mange-t-on ce jour du poisson.
Toute la journée les poissonneries sont pleines de gens achetant du poisson, surtout des carpes.
Mais la fete éclate dans les villes et les villages au bord de la mer où les convives se rassemblent
autour d'une table bien décorée de toutes sortes de plats de poisson et arrosée de bons vins blancs
de ceps du terroir.

Mariana  le 6/12/05

Comment on fête deux fois Noël en Bulgarie ...

Le calendrier grégorien date du 16 s., lorsque le pape Grégoire XIII fit accorder l'année civile avec l'année solaire.
Toutefois, les Bulgares utilisèrent le calendrier julien jusqu'en 1916, l'année où l'on adopta le calendrier grégorien
afin de rapprocher le pays de l'Europe.
Donc, jusqu'en1916 la Noël orthodoxe fut célébrée le 6 janvier et le Nouvel an le 14 janvier.

De nos jours, le 6 janvier consacre le baptème de Jésus-Christ dans la rivière Jordan, par Jean Baptiste (Ioan Krastitel).
D'après la légende, le ciel s'ouvrit ce jour et le Saint-Esprit sous la forme d'une colombe descendit près de Jésus .
Ce jour-là se continue la tradition des plats maigres..
Après la messe le pope (le curé orthodoxe) lance une croix dans la rivière (le lac)
après quoi des jeunes hommes courageux et robustes s'y jettent pour la chercher et l'en retirer.
Celui qui la trouve, sera heureux et en solide santé au cours de toute l'année...
La croix dans la main, le vainqueur parcourt le village sous les regards approbatifs des habitants qui lui offrent des cadeaux
en signe de reconnaissance et d'admiration.
(A Sofia cette coutume se pratique dans dans un grand lac au centre ville ou se réunissent beaucoup de spectateurs).

Le nom de Yordan et de ces dérivés sont très répandus. Tous ces gens célèbrent leur jour de fête.

Le lendemain, le 7 janvier. c'est la fête de Jean Baptiste ( Ivan et ses dérivés sont les noms les plus répandus chez nous.
Ce jour-là, le repas est très riche en viande, surtout du porc, juste comme le 25 décembre.

De nos jours ces deux fêtes sont très appréciées à cause du grand nombre de gens qui porte ces deux noms - Yordan et Ivan.
On leur rend visite : cadeaux, repas, vin rouge.

Donc, ces deux Noël existent parallèlement, sans se concurrencer :
Le Noël "julien"-simple, convivial, le "grégorien"- solennel, pompeux, mystique...

Mariana - 6 /01/06

La fête du dimanche des Rameaux :

Mariana - 16 /04/06

La fête de Trifon Zarezan

Le 1 février chez nous , c'est le jour de Trifon Zarezan. J'explique: Trifon, nom propre masculin, protecteur des vignobles." Zarezan" vient du verbe qui en français signifie "couper", "tailler".
Ce jour-là, tous ceux qui possèdent des vignobles,s'y rendent pout couper les branches des vignes
afin qu'elles puissent se développer pendant le printemps en marche.

Cette sortie est accompagnée d'un rituel: Tôt le matin, la maîtresse de maison avait fait un gros pain blanc,
une poule bien bouillie et cuite après, et rempli un chaudron en cuivre de vin.

Chargée de toute cette nourriture, elle se dirige au vignoble ou travaillent les hommes.

Là, on mange, on boit le vin de sa propre cave, et on décore le Roi des vignes de couronnes de branches de la vigne,
une sur la tête, une deuxième autour de ses épaules. Le Roi doit être quelqu'un de tres aisé matériellement,
voire le plus riche du village.

Après avoir fini le travail, tous rentrent au village et là ,au centre, on continue à manger, boire, s'amuser,
et à danser des danses folkloriques ( une sorte de ronde)
Tous les viticulteurs espèrent que la récolte sera bonne et l'année favorable pour qu'on obtienne du bon raisin.

Cette tradition est très bien respectée dans beaucoup de régions, car, pratiquement, presque partout en Bulgarieon cultive
de très bons ceps.

Mariana - 1/02/06

Tcheréchova zadouchnitza - La Toussaint des cerises

Aujourd'hui 9 juin, c'est la Toussaint, le samedi  avant le Pentecôte.
On va  au cimetière, on déblaie la tombe des mauvaises plantes,
on arrose les fleurs,et toute la tombe avec de l'eau et du vin. 
On offre à manger du blé (bien  cuit et assaisonné avec des noix moulues, du sucre en poudre, de la cannelle, de l'écorce de citron rapé, tout ça bien mélangé avec du pain sec écrasé en poudre,et représente un dessert délicieux et très aromatique).
Avec le blé on offre des cerises ..En bulgare "cerise", c'est "tcherécha",avec un accent sur le deuxième "e", 
d'ou le nom Tcheréchova zadouchnitza = la Toussaint de cerises.

Mariana - 9/06/06